Babylon

Babylon

http://babylon.cowblog.fr/images/sexediamantsetplussiaffinites.jpg

Sexe, diamants et plus si affinités...
Lauren Weisberger.
Pocket.




––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
 

 
 
 
 


 
Je suis terriblement déçue par ce livre. C’est la première idée qui me vient en tête du début à la fin de la lecture. Je me suis cependant forcée à continuer jusqu’au bout en espérant un rebond au milieu de l’histoire, mais rien à faire, je me suis ennuyée du début à la fin.
 
L’histoire tourne autour de trois amies assez différentes, d’ailleurs je trouve que c’est trop facile de raconter leur amitié simultanée. L’une Adriana, qui a toujours été richissime et adulée n’a jamais eu de relation stable et enchaine les mecs comme on change de petite culotte, ce que je trouve pour ma part pitoyable surtout de la façon dont c’est raconté, l’auteur se borne à raconter l’histoire d’une femme acro au sexe, complètement obnubilée par ca, et dont la vie ne se résume qu’a ça, et qui n’a finalement aucune profondeur… n’est ce pas un peu triste ?
Quand à la deuxième Emmy c’est tout son contraire, elle a l’habitude d’enchainer les relations stables au point que, larguée par un petit copain, véritable connard digne d’un roman de gare, elle n’arrive pas réaliser sa promesse de prendre soin d’elle et de s’envoyer en l’air avec de beaux mecs. Elle est décrite comme la pauvre petite Emmy timide complexé par son corps menu et sans forme, qui s’est laissé menée en bateau par des mecs sans vergogne toute sa vie … comme c’est triste !
Enfin la dernière Leigh, la maniaque, elle a une vie « parfaite » un boulot de rêve (la je le consens → éditrice), un compagnon de rêve qui vient de la demander en fiançailles, …mais madame est tellement maniaque qu’elle ne supporte pas la compagnie des gens, et plus encore de son compagnons, à coup sur vu comme c’est parti elle finira vieille fille et contente de l’être.
 
Les trois « amies » passent leur temps a se jalousée secrètement les unes les autres, exemple Adriana qui a l’habitude d’attirer les regards de tous les hommes ne supporte pas de voir un beau mec s’intéresser à son amie … sacré amitié je trouve..
 
Finalement la lecture est saccadée on se retrouve devant des petits bouts d’histoire sans fin, ou l’on retrouve la suite une dizaine de page plus loin, comme si l’auteur avait voulu ménager un certain suspense, mais j’ai l’impression qu’elle a coupé au mauvais endroit, dommage pour elle et pour nous.
 
 
Leur vie n’est pas du tout intéressante, malgré l’effort visible de l’auteur de rendre leur vie newyorkaise sublime, genre quoi … c’est par parce qu’on vit aux Etats-Unis que ca y est on passe tous notre temps dans les restos et les bars select !
http://babylon.cowblog.fr/images/LaurenWeisberger2.jpg

Le style un peu pompeux a sans doute encouragé l’édition à décrire la biographie de l’auteur comme un pseudo-conte de fée «  … et mène une existence dorée, couronnée récemment par un mariage de rêve sur une île des Caraïbes » qu’est ce qu’on s’en fout, franchement ! Et d’ajouter «  il y a des vies qu’on n’invente pas … ». la bonne blague, j’aime bien lire la petite bio au début de livre avant de lire le roman d’un auteur que je ne connais pas, mais la j’ai tout de suite vu la fausse note, et cette impression a eu du mal à disparaitre. Cependant Lauren Weisberger est aussi l’auteur de « le Diable s’habille en Prada » je n’ai pas lu le livre, mais j’adore le film, alors j’ai un peu du mal à concevoir que Sexe, diamants et plus si affinités sont bien en dessus du film du Diable s’habille en Prada (enfin selon moi).
 


 
J’aurais aimé en savoir un peu plus sur la relation entre Leigh et Jesse, sur la psychologie des personnages, mais au lieu de ça tout est raconté en superficialité, j’ai l’impression de n’avoir eu droit qu’à la partie visible de l’iceberg, ….
 
Je crois que je suis un peu négative vis-à-vis de cette lecture, mais je suis vraiment déçue, j’avais vraiment envie de passer un bon moment de lecture, bon ok ce n’est pas de la grande littérature, c’est plutôt un roman de plage mais j’aime bien de tant en tant ce genre de lecture, ca me détend, et même parfois quand c’est bien écrit ca me transporte, je n’ai pas honte de le dire.
 
Enfin ce livre à le mérite de se lire vite, et encore heureux parce que je ne sais pas si je l’aurais fini.

 
En résumé : une lecture peu approfondie, décrivant superficiellement les personnages et leurs sentiments, ce qui rend la lecture frustrante.

 

Babylon.

Chick Lit.

Lundi 26 juillet 2010 à 17:48

Par Mademoiselle.S le Lundi 26 juillet 2010 à 19:16
Je l'ai lu ... mais jamais fini. C'était trop plat à mon goût, l'auteur aurait du moins s'éterniser sur le corps parfait d'Adriana et développer plus d'autres points ...
Par babylon le Mardi 27 juillet 2010 à 13:20
bien dit ^^ c'est exactement ce que je pense
Par mabiblio1988 le Mercredi 1er septembre 2010 à 20:33
Des filles riches, célibataires, à la recherche de l’amour, d’amants… Un livre sympa pour ce détendre mais une impression de déjà vu.
Ce livre aurait pu être plus agréable à lire si les chapitres étaient plus courts parce que lorsque l’on a peu de temps pour lire mais que le chapitre fait près de 100 pages ce n’est pas très intéressant de commencer à lire pour devoir couper au milieu du chapitre.
 

Toi, Visiteur, parle si tu l'ose !









Commentaire :








Votre adresse IP sera enregistrée pour des raisons de sécurité.
 

La discussion continue ailleurs...

Pour faire un rétrolien sur cet article :
http://babylon.cowblog.fr/trackback/3022677

 

<< Page précédente | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | Page suivante >>

Créer un podcast